Sidebar

16
Wed, Jan

SOMMAIRE :

La semaine financière au 22 Septembre 2017

ZONE EURO: LE SECTEUR PRIVÉ PLUS DYNAMIQUE QUE PRÉVU

Le secteur privé dans la zone euro a achevé le troisième trimestre avec une croissance nettement supérieure aux prévisions, portée notamment par le secteur manufacturier qui a connu en septembre son meilleur mois depuis 2011, montrent les résultats préliminaires de l'enquête IHS Markit auprès des directeurs d'achats publiés vendredi. L'indice PMI flash composite calculé par IHS Markit a grimpé à 56,7 ce mois-ci, un point de plus qu'en août. Ce niveau est supérieur à toutes les prévisions des économistes interrogés par Reuters, qui attendaient l'indice en léger repli à 55,5. "Cela a été une super-performance du secteur manufacturier. Nous sommes bien placés aussi pour avoir un solide quatrième trimestre (...) dans ce redressement généralisé", a dit Chris Williamson, chef économiste chez IHS Markit.

SOMMAIRE :

La semaine financière au 15 Septembre 2017

Les Bourses européennes ont terminé en repli vendredi, la prudence l'ayant emporté après un nouveau tir de missile nord-coréen vers le Japon, mais l'indice large Stoxx 600 affiche sur l'ensemble de la semaine sa meilleure performance depuis la mi-juillet. À Paris, le CAC 40 a fini en baisse de 0,22% (11,29 points) à 5.213,91 points et le Dax allemand a perdu 0,17%. L'indice EuroStoxx 50 a cédé 0,31%, le FTSEurofirst 300 0,46% et le Stoxx 600 0,28%.

SOMMAIRE :

La semaine financière au 30 Août 2017

L'euro au plus haut face au dollar depuis janvier 2015

L'euro regagnait un peu de terrain jeudi face à un dollar fragilisé par des chiffres sur l'inflation timide aux Etats-Unis en attendant le rapport mensuel sur l'emploi vendredi. La devise européenne reculait face à la devise nippone à 130,93 yens contre 131,04 yens mercredi soir. L'euro avait atteint mercredi en séance 131,71 yens, son niveau le plus fort depuis février 2016.

SOMMAIRE :

La semaine financière au 08 Septembre 2017

La Banque centrale européenne a décidé de maintenir inchangé ses orientations monétaires. L'institution de Francfort craint un resserrement monétaire qui renforcerait un euro déjà fort. La Banque centrale européenne (BCE) a décidé jeudi de maintenir aussi longtemps que nécessaire son soutien appuyé à l'économie, en conservant ses taux directeurs au plus bas tout en confirmant son programme de rachat de dette. Comme attendu, l'institution monétaire de Francfort a gardé à zéro son principal taux directeur, à 0,25% son taux de prêt marginal et à -0,4% le taux de dépôt au jour le jour, a annoncé un porte-parole à l'issue de la réunion du conseil des gouverneurs à Francfort (ouest de l'Allemagne).