Sidebar

26
Mon, Oct

La semaine financière au 03 juin 2016

La semaine financière
Typography

SYNTHESES au 03 juin 2016 A l’International : l’attentisme l’emporte...

USA: rien n’est joué

Une responsable de la Réserve fédérale (Fed) américaine a prévenu vendredi, peu après la publication de chiffres de l'emploi décevants, qu'il ne fallait "pas prendre la force de la reprise économique pour acquise" et préconisé d'attendre avant de relever les taux. Lael Brainard, gouverneure de la Fed, a jugé, notamment à la lumière des faibles créations d'emplois en mai, que les données économiques étaient "très mitigées" et qu'il était "prudent" d'attendre d'avoir davantage "confiance" dans le rebond de l'activité avant de resserrer la politique monétaire. Mme Brainard qui s'exprimait dans un discours à Washington et qui est réputée être du camp des "colombes" peu pressées de relever les taux d'intérêt, a aussi relevé que l'inflation devait "encore convaincre" qu'elle allait dépasser les bas niveaux qu'elle connaît depuis la reprise. La Fed se réunit les 14 et 15 juin pour discuter de la politique monétaire, mais les perspectives d'une éventuelle hausse des taux d'intérêt ont été totalement douchées vendredi avec un rapport sur l'emploi faible et décevant. Les entreprises ont limité les nouvelles embauches à 38.000 en mai et le taux de chômage a baissé à 4,7% surtout à cause d'une réduction du taux de participation à l'emploi. Mme Brainard a par ailleurs mis en avant les risques économiques à l'international, notamment ceux liés au référendum britannique sur le Brexit le 23 juin. Une sortie du Royaume Uni de l'Union européenne, "pourrait déstabiliser les marchés financiers et créer une période d'incertitude pendant que les relations entre le Royaume Uni et l'UE sont renégociées". "Les récents développements économiques sont mitigés et d'importants risques à la baisse demeurent", a conclu Mme Brainard.

Lire la suite